Le COVID-19 accélère-t-il la transformation des magasins physiques ?

La crise sanitaire du coronavirus et le confinement imposé à l’échelle mondiale ont accéléré le changement des habitudes de consommation et de travail. Tous les secteurs sont touchés y compris le secteur du prêt-à-porter. Depuis quelques semaines, plusieurs enseignes sont entrain de changer de stratégie. Certaines, déjà fragiles, ont mis la clé sous la porte. D’autres plus robustes, ont connu une augmentation importante de leur CA en ligne. Ils s’apprêtent donc à diminuer leurs points de vente physiques au détriment du « online ».

Un nouveau comportement des clients :

Le comportement des acheteurs a complètement changé ces dernières années. Ils préfèrent de plus en plus l’achat en ligne considérant la commodité d’acquérir n’importe quel produit à la portée d’un clic, la livraison à domicile et une procédure de retour fluide et rapide. Ce mode de consommation séduit les internautes même si nombreux préfèrent toujours faire leur shopping dans les magasins physiques. Il faut dire que depuis la crise sanitaire, tout le monde a été obligé de se lancer dans l’achat en ligne. Il est vrai que le pourcentage des acheteurs en ligne a explosé mais ce n’est pas pour autant que l’expérience client a été bonne. Parcours client, logistique et livraison ont montré plusieurs failles. Ceci impose aux entreprises de s’adapter et de miser plus sur l’amélioration de la stratégie web. En effet une forte présence numérique d’une enseigne lui garanti plus de pérennité en temps de crise et dans un monde qui bascule à grande vitesse au « full » web.

ZARA : un use case à étudier

Grandes lignes de queues  au 1er jour du déconfinement devant les boutiques ZARA. Et pourtant, ce dernier a déclaré un recul de fréquentation de plus de 59% de leurs magasins par rapport à la même période en 2019. De l’autre coté, les ventes en ligne n’ont pas cessé. Au contraire, elles ont augmenté de 50% pendant le confinement. Ce qui a amené le groupe à repenser son modèle économique. Une décision stratégique révolutionnaire vient d’être prise ainsi. La marque mondiale annonce la fermeture de 1200 de ses boutiques sur 7412 en tous. Les fermetures devaient être concentrées en Asie et en Europe. A la place, ZARA prévoit d’encourager son e-commerce en investissant sur sa plateforme d’ici à 2022. De nouvelles fonctionnalités seront mises en place dans ce sens. Comme par exemple la fonctionnalité  « mode magasin » sur l’application mobile qui géo-localise les articles choisis dans une boutique et permettra ensuite de réserver une cabine d’essayage à distance.

Le groupe souhaite réaliser 25% de son chiffre d’affaires en ligne en 2022 et a consacré plus de 2,7 milliards d’euros pour booster ses ventes en ligne. Certains consommateurs se sont habitués à acheter en ligne et cela représente une opportunité incontournable pour redécoller son activité après la crise. Dans le secteur de l’habillement et de la prêt à porter, Zara n’est pas la seule enseigne en crise à espérer un rebond grâce à internet. Certainement on va voir le même genre de décisions chez les concurrents et les acteurs dans le secteur.

Améliorer le parcours client grâce à FOQUS :

 

Les actions de soutien offerts par FOQUS depuis l’apparition du coronavirus apportent leurs fruits. Les sites e-commerce se sont servis de la recherche visuelle pour faciliter le processus de recherche de leurs clients, pour améliorer leur taux de conversion et pour comprendre le comportement de leurs clients à travers notre tableau de bord d’analyse.

Depuis le déconfinement, FOQUS est de plus en plus demandé par les e-commerces du Fashion. Ainsi, et toujours dans le cadre de notre politique de solidarité, nous avons décidé de prolonger notre offre gratuite et sans engagement jusqu’au 30 Juin 2020. C’est afin de permettre à tous nos clients et à un plus grand nombre d’e-commerces de booster leurs ventes en ligne et de mettre en place une expérience client sans pair. Prenez contact avec nos équipes marketing rapidement.

Vers un mode d’achat hybride; La Redoute est au RDV

 

Adapter l’offre au comportement appelé « hybride » d’un  nouveau client qui navigue indifféremment entre circuits en ligne et hors-ligne pour satisfaire ses besoins et pour optimiser son acte d’achat demeure une nécessité dans notre contexte actuel.

Afin d’améliorer son expérience client, la Redoute vient d’ouvrir sa boutique physique qui permet désormais au public d’essayer et de toucher les produits de son fameux catalogue maison en ligne. Rien de plus efficace pour pouvoir évaluer les dimensions des meubles, visualiser des échantillons, toucher les matières, valider les finitions, checker les couleurs…

Alors qui gagnera cette course ? Les boutiques physiques ou en Ligne ? Ou on arrivera à un consensus ?!


Please subscribe to our newsletter

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

FOQUS will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.